CHILI SIN CARNE

Vous connaissez probablement le chili con carne, ce plat texan réalisé avec des haricots rouges (qu’on ne retrouve pas dans la recette traditionnelle d’ailleurs, mais c’est tellement bon avec :)), sauce tomate et viande hachée… Et bien aujourd’hui je vous propose ma recette de chili vegan, le chili sin carne.Ce plat sera réalisé avec des protéines de soja texturées en remplacement de la viande habituelle. Un plat plein de saveurs grâce à toutes ses épices, qu’il faut laisser mijoter très longtemps pour qu’il soit encore meilleur (le mieux est de le cuisiner la veille pour le lendemain). Les protéines de soja sont très simples à préparer, il suffit simplement de les réhydrater dans un bouillon bien chaud pendant une dizaines de minutes, et de les rajouter à la préparation !

Même les amateurs de viande adoreront cette recette, j’en suis persuadée 🙂

Ingrédients pour 4 personnes :

60 g de protéines de soja texturées réhydratées dans un bouillon
Une boite de haricots rouges (entre 250g et 300g)
1 oignon
1 gousse d’ail
2 tomates
2 carotte
2 poivrons
500 ml de tomates concassées en conserve
1 cuillère à café de cumin
1 cuillère à café de paprika (fumé ou doux)
1 cuillère à café de coriandre moulue
1/2 cuillère à café d’origan
1 pincée de piment de cayenne

Préparation :

Pelez et émincez l’oignon, l’ail, les carottes, les tomates et le poivron.

Dans un faitout, faites revenir l’oignon et l’ail dans un peu d’huile d’olive. Ajoutez ensuite les carottes, les tomates et les poivrons et poursuivez la cuisson quelques minutes à feu moyen.

Ajoutez ensuite les protéines de soja réhydratées ainsi que les épices, puis les tomates concassées. Assaisonnez de sel à votre convenance.

Mélangez bien, et laissez cuire à feu doux. Au bout d’une heure, ajoutez les haricots rouges, puis continuez la cuisson pendant plusieurs heures si vous avez le temps (je fais cuire le mien entre 4 et 5 heures). Si vous être pressés, vous pouvez ajouter directement les haricots, et laisser mijoter pendant 20-25 minutes pour le déguster directement.

Si le chili devient trop pâteux avec la cuisson, vous pouvez bien entendu rajouter un peu d’eau.

J’espère que cette recette vous plaira, et que vous apprécierez le remplacement de la viande par des protéines de soja 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *